Elle, c’est Sandrine, une entrepreneuse…

Cette femme, là, en plein travail,
c’est Sandrine, une entrepreneur.
Son activité peut être récente,
ou a-t-elle déjà plus de 5 ans.
Peut être que son chiffre d’affaires est confortable,
ou qu’elle galère.
Peut être qu’elle a un diplôme supérieur,
ou qu’elle s’est forgée sur le terrain.
Peut être qu’elle est en auto-entreprise,
ou en société.
Peut être qu’elle s’est lancée après une reconversion,
ou une autre raison.
Elle gère peut être bien l’équilibre pro/perso,
ou c’est le bazar total.
Elle a peut être un mari et des enfants,
ou qu’elle est seule.

Cette Sandrine, je ne la connais pas. Elle est entrepreneur mais ce terme ne veut rien dire : de multiples configurations sont possibles.

La seule chose dont on peut être sûr, c’est le choix de Sandrine. Sandrine a choisit, malgré les risques, la liberté.

Elle a choisi d’être libre, en payant le prix :
De charges et taxes plus importantes,
Une protection sociale réduite,
Une aventure sans mode d’emploi,
Des montagnes russes émotionnelles,
Des efforts, des tests et des critiques.
Et encore d’autres…

Bref, Sandrine est entrepreneur. Pour en savoir plus, il faudrait lui parler.